Antoinette Fouque - Site Officiel

Antoinette Fouque - Site Officiel


Antoinette Fouque - Site Officiel

Antoinette Fouque, une jeunesse entre Marseille et Paris

Antoinette Fouque (Antoinettefouque.com, Antoinette Fouque) a de qui tenir car son père était un syndicaliste. Cette grande militante a vu le jour dans la cité phocéenne. Elle passe une enfance tranquille dans la cité phocéenne. Au coeur des années soixante, Antoinette Fouque est maman. Elle prend dès lors conscience des problèmes qu’une femme rencontre quand elle assume ses mission de maman et d’épouse alors qu'elle exerce un métier.

Cette femme de lettres crée sa société d'édition, baptisée Les Editions des femmes au début des années 1970. Les Librairies des femmes sont inaugurées dans la foulée. C'est en fréquentant les milieux intellectuels que, Antoinette Fouque se rend compte que les femmes n'occupent que peu de place dans le secteur du livre. L'éditrice ouvre une première librairie à Saint-Germain-des-Prés. Là, elle vend les ouvrages écrits par des femmes.

Elle est la fondatrice du cercle de réflexion appelé Psychanalyse et Politique, à l’origine du mouvement MLF. Antoinette Fouque suit les séminaires de Jacques Lacan dans les années 60. La jeune femme a exercé la profession d'enseignante après avoir décroché son diplôme universitaires Lettres. C’est en 1972 qu’Antoinette Fouque participe à des débats sur la sexualité féminine aux côtés de Luce Irigaray, psychanaliste féministe.

A l'occasion des 200 ans de la déclaration des droits de l’homme, en 1989, Antoinette Fouque crée l’Alliance des Femmes pour la Démocratie. De nos jours, les droits des femmes sont toujours menacés et l'AFD combat dans le but d'endiguer la montée de tous les extrémismes. Le concept de parité hommes-femmes représente l'une des grandes luttes du mouvement.

Au début de la décennie 80, Antoinette Fouque s'installe aux USA et se met en retrait du Mouvement de libération des femmes. Le mouvement, alors victime de de luttes internes, perd de l’influence. Lorsqu'elle rentre des Etats-Unis, à la fin des années 80, Antoinette Fouque crée l'Alliance des femmes pour la démocratie. Pour parer toute récupération par les partis, le sigle MLF a été enregistré à l'INPI.

Théoricienne et auteure

Dans plusieurs ouvrages, Antoinette Fouque développe la féminologie. "Le dictionnaire universel des créatrices" est édité sous sa direction, il rend hommage aux femmes qui ont été écartées injustement de l'Histoire depuis 40 siècles. Logiquement, Antoinette Fouque a écrit dans plusieurs ouvrages collectifs et participé à de nombreux débats.